Mendoza, retour en Argentine

De Valparaiso, nous prenons un bus en fin de journée pour Mendoza en Argentine. Le but était d’arriver tout frais le matin, mais c’était sans compter deux composantes, le passage de la frontière à 1H30 du mat, qui prendra son heure et demi habituelle (On a plus de chance que Delphine et Seb avec leurs 5 heures) et que nous sommes au fond du bus, ce qui s’avère assez bruyant. Nous arriverons quand même à dormir un peu.

A Mendoza, nous prenons la direction du centre, il est l’heure du petit dej, alors nous prenons un petit desayuno, thé, jus d’orange et deux medialunas.

Nous prenons une chambre dans une auberge du centre et après une bonne douche, nous partons visiter la ville.

Pas mal d’activités sont proposées dans les environs de Mendoza, mais vu que nous sommes déjà le 5 février et qu’il nous reste pas mal de choses à voir en Bolivie et au Pérou, nous décidons de ne pas y rester plus d’une journée.

La balade dans la ville s’avère agréable, le temps est assez lourd et tendance orageuse. Les rues sont bordées de grands arbres et un système de canaux permet de les irriguer. C’est du coup assez vert, malgré que la région soit plutôt désertique.

Dans les rues, une odeur de barbecue se fait sentir à l’approche des restaurants. Nous nous attablons et vu les portions des tables alentours prenons un bife de Chorizo (normalement pour une personne) et des légumes grillés pour deux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous poursuivons la visite dans la ville et nous retrouvons dans un quartier vraiment huppé, avec de très belles maisons. C’est assez surprenant de voir la quantité de ces maisons qui appartiennent à des familles qui ont un niveau de vie bien supérieure aux Argentins moyens.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On arrive au parc principal de la ville, plutôt grand, mais sans grand intérêt !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous découvrons le marché central, et ô miracle tombons sur un superbe étal de fromage. Nous prendrons une tranche d’un fromage s’apparentant à du bleu ou du roquefort et lui feront sa fête le soir. Il s’avèrera qu’il avait vraiment du gout, contrairement à ce que nous avions pu trouver précédemment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain, avant de prendre le bus en fin d’après-midi pour le nord (Tucuman), nous pensions faire des provisions au marché pour se faire de bons sandwichs. Malheureusement pour nous, nous découvrons le marché fermé car c’est l’heure de la sieste ! Tous les magasins sont fermés l’après-midi et n’ouvrent qu’à 17h. Il faudra s’habituer à cette sieste, ça sera la règle dans le nord de l’Argentine.

La route vers Tucuman est intéressante. Nous sommes à l’avant du bus et pouvons bien profiter du paysage, qui change encore de ce que nous avions vu précédemment. Nous retrouvons aussi la Ruta 40 que nous avions prise en Patagonie et même si ce n’est pas le même niveau que dans le sud, elle est en assez mauvais état. La nuit tombe et nous voyons face à nous les orages au loin dans les montagnes, orages de chaleurs ainsi que la foudre de temps en temps.

Des torrents traversent la route, le bus passe mais pour les voitures, le trajet se complique. Plusieurs villages traversés sont plongés dans le noir, sans électricité.

Nous arriverons au petit matin à Tucuman et prendrons un autre bus pour rejoindre Cafayate.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Jacques dit :

    Dans l’étal de fromage, le camembert argentin n’a pas échappé à l’œil du photographe (Normand) 🙂 .
    L’avez-vous goûté?

  2. Colette dit :

    Trop gros , le bout d steak !
    J’espère que vous l’avez bien mâché ! 🙂

  3. Karinne dit :

    Le marché aux fromages me rappelle le marchand de fromages de Pierre Chatel (en moins tentant !!!)

    Mangez + tôt 5 fruits ou légumes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.