Salta et Humahuaca, en attendant la Bolivie

Salta est un peu un passage obligé pour relier Cafayate et Humahuaca, notre prochaine étape. Sur les conseils de Seb et Delphine, nous allons à l’auberge la Posta, et y posons nos sacs vers 14h pour partir en ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On se dirige vers le marché central qui est en train de fermer (haaa la sieste) pour chercher quelque chose à manger, et finalement on se fera une petite grillade dans un boui boui bien argentin !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous déambulons ensuite dans les rues pour visiter la ville. Elle est déserte, et elle comporte de très beaux bâtiments.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout est fermé, même les églises, et le musée principal de la ville (MAAM, fermé le lundi) et il n’y a même personne pour faire du change dans les rues. Finalement, nous rentrons à l’auberge pour préparer un peu la suite, et nous ressortons deux heures après. La ville est bondée ! Nous visitons 3 très belles églises tout en couleur, et rentrerons en fin de journée pour se préparer un bon repas à l’auberge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain, nous reprenons la route vers Humahuaca. Une fois de plus, le paysage est superbe, mais on est un peu captivés par les films qu’on nous passe, cette fois ci sous titrés, une fois en anglais, une fois en espagnol !

Arrivés à Humahuaca, l’ambiance change pas mal. Les personnes ici sont quasiment toutes typées Quechuas, nous en avons fini avec l’Argentine et le Chili typés Européens. Bon, la ville est très touristique, on ne voit quasiment que des auberges, des restaurants et des échoppes d’artisanat (du coin ? on ne sait pas trop). On fait connaissance avec des cactus énormes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On se promène un peu, le ciel se fait trop menaçant pour aller au mirador à une petite heure du village. Quand la pluie arrive nous repartons vers l’auberge. Le soir, la pluie continue, et on se décide à se faire un petit resto en ville quand même. En arrivant sur le pont qui passait quelques heures auparavant au dessus d’une toute petite rivière, on entend un grondement énorme et tous les locaux sont en train de regarder la rivière. En effet, il y a de quoi ! Le ruisseau s’est transformé en un torrent de boue qui fait une cinquantaine de mètre de largeur ! Impressionnant !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La photo précédente est celle de la rivière avant la pluie. Il faut imaginer toute la largeur sous plusieurs dizaines de centimètres (voir un bon metre) d’eau boueuse.

Sinon, un petit focus sur les constructions ici. La plupart des maisons sont faites en terre, comme une sorte de pisé, mais on en fait des briques avec lesquelles on monte ensuite les murs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En fait nous sommes un peu déçus de Humahuaca, nous n’avons pas très envie de rester une journée de plus pour s’organiser une visite. Nous avons manifestement choisi la mauvaise ville pour visiter la Quebrada. Nous repartirons donc demain vers la Bolivie et Tupiza.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A bientôt, en Bolivie !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. christine genet dit :

    quelle beauté que ces eglises ces couleurs
    vraiment merci pour ce partage …grace a vous on voyage un petit peu
    bonne continuation et bonne route

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *