La west coast, de Haast a Motueka

De Haast, nous partons vers le sud en suivant la cote pour rejoindre Jackson Bay, petit coin paisible au bord de l’eau. Le temps est au beau fixe quand nous arrivons, et nous découvrons un petit hameau très sympa et un grand ponton où une petite dizaine de personnes est en train de pêcher. Des jeunes, des moins jeunes, chacun s’entraide pour passer un bon moment ensemble.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous prenons un chemin qui nous emmène sur une plage, ou on se demande si on peut ramasser et manger les escargots de mer qui ressemblent à des bigorneaux. Finalement, on ne tente pas, mais par contre, on suit la recommandation des quelques personnes qui prennent le chemin en même temps que nous et on se laisse tenter par le fish’and’chips du coin, le meilleur de nouvelle zelande parait-il !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On attend un peu sous le soleil, et quand le plat arrive, on s’engloutit la passoire de frites et de poisson frit alors que les quantités sont énormes. Effectivement c’est excellent !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Après ce repas gargantuesque, on se motive à reprendre la route vers le nord, malgré la sieste qui nous guette !
Le prochain stop est une sorte de marais / mangrove, bien aménagé avec des passerelles qui permettent de passer au dessus de la zone humide, puis on s’arrêtera ensuite sur une très belle plage.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous faisons connaissance avec deux oiseaux endémiques de la nouvelle zelande : le petit fantail, petit oiseau tout rond qui déplie sa queue en éventail, qui nous fera bien rire pendant tout le reste du séjour, et le silvereye, bien joli mais difficile à photographier !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le soir, nous arrivons un peu tard dans le camping du doc que nous avons repéré, après 10km de Gravel road un peu sportive pour notre petit voiture ! Lorsque nous dînons sous l’abri, nous avons de la visite. Une bestiole de la taille d’un chat, nous observe et s’approche a quelques centimètres de nous. Il s’agit d’un possum, bestiole importée en nouvelle zelande, qui est devenue un nuisible car il mange les petits oiseaux et n’a pas de prédateurs. Du coup, dans la suite du voyage, nous croiserons beaucoup de systèmes pour éradiquer ou tout du moins limiter les méfaits de la bête : dans mes parcs naturels, les guides truffent les chemin de pièges et de poisons. C’est un peu bizarre au premier abord…
 OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Le lendemain matin, au lever, Audrey va se réveiller sur la plage et aperçoit des dauphins qui jouent à quelques mètres. Moment magique à la sortie de la tente !
Le temps est à la grisaille, mais on aperçoit les montagnes au loin.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous prenons la direction du lac Matheson, connu car représente sur les billets de dollar NZ. Sinon, il paraît aussi que c’est le lac le plus photogénique (de NZ donc du monde ;)) car il forme un miroir presque parfait et reflète le Mount Cook que nous avons visité quelques jours auparavant.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bon, ça sera l’occasion d’une petite promenade sous la bruine, mais on y trouvera enfin la petite poule bleue qu’Audrey avait vu en début de séjour mais que Cedric n’avait pas eu l’occasion de voir : le Pukeko.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous poussons ensuite jusqu’au Fox Glacier, le glacier le plus beau ? Du monde ? De NZ ? Bon, nous faisons un peu les blases, mais sous la grisaille, le glacier n’est pas vraiment beau. Il est apparemment en recul important, et ne nous impressionne pas vraiment, après avoir vu le Perito Moreno en Patagonie.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vu le temps, nous décidons de reprendre la route pour rejoindre rapidement le camping que nous visons à greymouth. Camping de luxe, après une journée pluie, nous profitons du spa bien chaud avant d’aller dormir sous la tente, ça fait du bien !
Après une bonne nuit de sommeil et une douche bien chaude, nous continuons en suivant la cote vers le bord, et nous nous arrêtons à plusieurs points d’intérêt : les pancake rocks, formation géologique rigolote faite de plein de couches empilées et érodées par les vagues, une grotte, et un spot sympa pour voir une belle plage ainsi que des phoques. Ceux ci de prélassent en dessous du point de vue, et font une bonne sieste sous le soleil.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un petit panneau nous rappelle aussi que nous sommes bien au bout du monde, à plus de 18000 km de Paris !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous faisons un pique nique sur une belle plage, malheureusement infestée par les sandflies. Cedric se fait tellement attaquer que nous écourtons la pause et nous réfugions vite dans la voiture…
Il est déjà l’heure de repartir pour rejoindre notre camping pour la nuit, au nord de l’île, près du parc Abel Tasman.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.