Milford Sound

Nous partons de Te Anau, contents d’avoir passé une nuit au chaud et peu rassurés pour la suite car une bonne pellicule de neige recouvre la voiture. On se demande s’il va être possible de rejoindre le fjord avec notre voiture de location. On passera un premier panneau de signalisation annonçant l’ouverture de la route mais avec l’obligation de transporter des chaînes et forcement, on en a pas.:)

Nous traverserons des plaines entourées de montagnes aux sommets enneigés, puis la forêt humide. Nous arrivons finalement au tunnel qui permet de traverser la montagne qui a longtemps barré l’accès.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Finalement, hormis un peu de neige restant sur les abords de la route des deux côtés du tunnel, nous ne croiserons pas de neige et arriverons sans encombre à l’embarcadère, alors que le soleil perce les nuages.

Milford Sound est un fjord, un des joyaux de la nouvelle Zélande. Au terminus de la route se trouve un immense embarcadère avec plusieurs bateaux de croisières faisant des tours d’environ deux heures dans le fjord. Nous prenons une compagnie qui a des bateaux pas trop gros et en plus le bateau part dans 10 min.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps est au beau fixe, et on profitera de la croisière, même si la petite veste est de mise. L’avantage est que le bon coup de froid aura rendu absentes les fameuses SandFlys, petites mouches qui piquent les visiteurs et laissent une bulle de sang qui demange bien la victime pendant plusieurs jours.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A l’entrée du fjord se trouve une grande et belle cascade, puis nous avançons et découvrons les immenses falaises qui tombent a pic dans la mer et se reflètent sur l’eau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En chemin, on croise quelques phoques qui s’amusent dans l’eau a notre passage. Deux se jettent a l’eau et se mettent sur le dos les pattes en l’air, de vrais showmans !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’endroit nous impressionne, par le nombre de cascades, la beauté des montagnes environnantes, et l’encaissement de la mer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous discutons aussi avec deux françaises sur le bateau. A 18 ans tout pile, elles font 6 mois de tour du monde, un peu en sprintant, 2 semaines par pays ! Mais nous sommes impressionnes par la maturité de ces deux jeunes filles, qui prennent le temps de découvrir le monde avant de choisir ce qu’elles veulent faire dans la vie.

Au retour vers Te Anau, nous prenons le temps de visiter tous les points d’intérêt de la route, et il y en a : cascades, lacs miroirs, foret humide et petits sentiers ponctueront le trajet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous découvrons les Keas, le perroquet endémique de montagne. Pas craintif du tout, il n’hésite pas a venir très proche de nous et a vérifier si les sacs a dos et les pneus des voitures ne se mangent pas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous verrons aussi nos premiers Keka, oiseau de la taille d’une petite poule, mais qui ne ressemble a rien qu’on connaisse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous continuerons a rouler apres la nuit pour une fois, afin de remonter le plus au nord possible en direction de wanaka pour rejoindre la cote ouest le lendemain. Nous trouvons un camping juste a temps avant sa fermeture a Kingston, juste au sud de la grande ville de Queenstown.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *