Le tour de la Grande Terre

Les parents d’Audrey n’etant en Nouvelle Caledonie que pendant 2 semaines, nous allons faire un tour de la Grande Terre express en 6 nuits / 7 jours. Nous louons une voiture pour faire la route, et c’est partit, direction la cote ouest et notre premier hebergement sur la Plage de Poe vers Bourail. Nous avons pris la bas un meuble de tourisme pour deux nuits.

En route, nous nous arretons a plusieurs reprises, d’abord pour une promenade le long d’une mangrove et d’une petite plage, puis pour decouvrir un bagne qui a ete joliment restaure par une association du coin depuis une trentaine d’annees.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y passons un long moment : l’exposition est tres interessante et nous donne une bonne vision de l’histoire de la Nouvelle Caledonie, que nous connaissons tres peu. Cette terre a en effet ete colonisee puis nous y avons envoye des bagnards : majoritairement pour les crimes de sangs, mais aussi des prisonniers politiques. Ces bagnards, apres avoir purge leur peine, restaient pour la plupart sur l’ile et y fondaient des familles. On leur attribuait des terres, malgre le fait que les Kanaks etaient deja sur les lieux… Ils voyaient donc arriver d’anciens criminels de tous horizons sur leurs terres, et ils ont ete repousses vers les montagnes, beaucoup moins fertiles. No comment !

Le lendemain, nous partons faire des randonnees proches de notre hebergement vers Poe, dont une petite marche dans la foret avec des indications botaniques, et une promenade le long de 3 baies differentes au milieu des pins colonnaires.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe Le temps est encore frais et venteux, mais on en profite tout de meme : Les lieux sont magnifiques, il y a de grosses vagues qui se cassent sur les falaises, ainsi que des petites plages sympathiques !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Direction ensuite Poum, a la pointe nord de la grande Terre. Beaucoup de km a parcourir en une journee, on passe donc la majorite du temps dans la voiture, mais nous sommes recompenses en arrivant au camping Kejaon. Charly et Jade son epouse y tiennent un camping avec des tous petits bungalows sur la plage. Les parents en Bungalow, nous dans la tente, y passons un super sejour, dans cet endroit proche du paradis. Nous y prenons le diner et le petit dejeuner en exterieur, sur la plage, avec nos hotes. Le lieu est idyllique : la plage est superbe, une petite presqu’ile rocailleuse separe « Notre baie » de la voisine, et meme les douches sont agreables, privees, sous l’arbre. Le robinet est cache sur le tronc, et le pommeau dans les branches : Belle idee !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA    OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Charly jette un filet le soir et le lendemain, nous pouvons observer les prises ainsi que celles d’un autre pecheur. Le cochon du voisin viendra nous rendre visite : nous sommes un peu surpris quand meme de voir un sanglier a deux metre quand nous prenons le petit dej !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Martine y fera aussi ses premiers debuts de snorkelling, mais l’eau est un peu froide et brassee par le vent quand meme ! Le matin, nous faisons une promenade qui va en haut de la petite montagne au dessus du camping. De la, nous pouvons voir chaque cote de la grande terre. une tres belle vue, meme si on ressort un peu decoiffes 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est deja temps de repartir vers la cote est de l’ile direction hienghene. Il faut traverser la chaine de montagnes, la route est longue , mais belle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On s’arrete a quelques cascades, on prend le bac, avant d’arriver a notre hebergement pour les deux nuits suivantes. Le soleil ressort enfin le lendemain, et cette fois franchement, pour nous permettre d’admirer la Poule (un rocher qui a bien une forme de poule) et les falaise de Linderadique, qui se jetent dans la mer. On profite de la chaleur pour se baigner un peu, aller faire du snorkelling un peu plus loin et ramasser des coquillages 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous repartons ensuite vers notre dernier arret, Sarramea, apres avoir fait le petit marche de Hienghene et achete du pain marmite nature et a la coco. Il s’agit de pain cuit au feu de bois dans de grosses marmites en fonte. C’est delicieux, quoique un peu gras parfois 🙂 Sur la route, nous traversons les zones minieres, ou se fait l’extraction du Nickel, principale ressource de la Nouvelle Caledonie. L’extraction ne fait pas dans la dentelle : les montagnes sont completement defigurees par les mines, il y a de grosses installations a l’abandon, une fois que l’endroit n’est plus interessant… Jacques jette un caillou par terre, et on retrouve le vert du Nickel dans la cassure.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sarramea est dans les montagnes entre hienghene et Noumea, et c’est la qu’il y a pas mal d’elevage et un peu de cultures. On y dormira dans une case traditionnelle, et le matin, nous partons pour une randonnee a cheval dans les collines. C’est une premiere pour Jacques, qui en ressort plutot content. Le guide nous parle un peu des terres, de la chasses, des arbres. C’est plutot interessant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Apres idi, nous partons visiter une tribu. Le guide nous a un peu oublies, mais on finit par le retrouver grace a son fils et il nous fait faire un tour. On voit des cases qu’il a contruit, les arbres, les terres, les sepultures… Il nous explique comment se passent les filiations, la gouvernance des familles, des tribus… Lui est issu de la famille des guerriers dans la tribu. Alors tous ses fils, freres… vont a l’armee pour apprendre a se battre, puis ils reviennent a la tribu pour la proteger. L’ambiance semble assez speciale tout de meme, entre Kanaks, Caldoches et Francais de Caledonie. Le passe est encore bien present, les evenements dans la fin des annees 80 l’ont bien ravive. Notre hote a Sarramea semblait avoir peur des kanaks, et on sent un grand ressentiment chez les Kanaks envers ce qui a pu se passer pendant la colonisation et apres.

Apres cette visite, nous rentrons a Noumea, les parents devant repartir le lendemain pour l’ile des Pins. De notre cote, nous nous prenons une petite journee farniente a Noumea, comme le chat mimi, pour preparer la suite de notre voyage, sur l’ile des pins puis sur les iles Loyautes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. David Holmes dit :

    Magnifique ! Que de souvenirs ! Vivement les infos sur ce que vous avez fait sur l’Ile des Pins 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.