De Airlie Beach à Brisbane

Fini le luxe des jolis lits et du toit sur la tête, nous repartons pour une semaine de camping. Ayant profite des valises de Corinne et Didier pour se débarrasser de notre tente et nos matelas, nous avons loué une voiture de location tout à fait particulière, étant donné qu’elle porte sur son toit une tente dépliable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comble du luxe, nous avons meme dans le coffre, tout le nécessaire de camping / de cuisine. De Airlie Beach à Brisbane, il y a plus de 1200km, et nous avons 6 jours pour les parcourir, ce qui fait quand même pas mal de route. En effet, à cela, il faut ajouter les km pour s’éloigner de la route principale pour rejoindre la côte et les autres éventuels points d’intérêt.
Bon, on ne va pas se le cacher, cette partie là nous a paru être la moins intéressante de notre trip en Australie. La plupart des points d’intérêt sont en fait de longues plages, des points de vue sur l’eau, certes très mignons mais pas plus que tout ce que nous avions vu auparavant. De plus, en allant vers le sud, il faisait de plus en plus froid, et du coup, il était compliqué de se baigner. Enfin, beaucoup de km à faire en peu de temps, avec peu d’endroits où s’arrêter au milieu…
Voici tout de même un résumé des moments et points marquants de la semaine :
– des kangourous, un peu partout. Le truc pas cool, c’est que dans la région, on voit un kangourou ou un wallaby mort sur la route tous les 300m… Et ça se comprend : à l’heure du kangourou (en gros quand le soleil se met à descendre, vers 4 ou 5h), ceux ci commencent à sortir et à se planquer dans les fourrés en bord de route. Puis l’un d’entre eux se prend d’idée de traverser, en général juste avant une voiture, et les autres hésitent, puis se mettent à traverser aussi au moment où on s’y attend le moins. Un peu comme des lapins ! Du coup, à 4h, nous nous mettions à la recherche du camping, car plus question de rouler à ces heures là. En général, c’est donc dans les campings que nous aurons la possibilité de les observer, dès qu’il y a un champ non exploité ou une forêt à proximité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– une dune de sable impressionnante et superbe : à Rainbow Beach, cité balnéaire connue pour ses falaises plissées avec des couleurs de sédiments différents, nous avons surtout été conquis par la dune de sable qui se trouve tout près du village.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– les australiens au camping : nous avons encore croisé sur notre route pas mal d’australiens mais nous avons pris un peu plus le temps de discuter avec eux. Pour la plupart, des gens à la retraite, qui ont acheté un camping car ou une caravan (plutôt luxe en général) et qui font de la route pour découvrir l’Australie.
– Lady Musgrave Island : à Cairns, nous nous étions refusés de partir en excusion sur les gros gros bateaux, mais nous n’avions du coup pas vraiment profite de la grande barrière de corail. Du coup, en arrivant à Town of 1770, nous avons finalement décidé de prendre ce type d’excursion, et nous avons bien fait ! Meme si nous avons eu un peu froid sur le bateau en partant, une fois sur l’île, nous avons été agréablement surpris. La société qui exploite a construit un ponton dans le lagon, duquel on peut partir en snorkelling (le lieu n’est pas cassé, le personnel veille à ce que les gens fassent attention, et la plupart des gens ne s’éloignent pas du ponton). Le matin, nous avons rejoint l’île en bateau à fond de verre, pour une petite promenade sur cette ile sur laquelle on peut camper, et nous avons ensuite exploré une partie du lagon pour voir un peu de faune à travers la vitre. Après le repas, nous sommes alles faire une très belle séance de snorkelling, au cours de laquelle nous avons pu observer de très beaux coraux et suivre une tortue pendant plusieurs minutes. En rentrant, nous voyions à plusieurs reprises dauphins et baleines.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

DCIM100GOPROGOPR1889.

DCIM100GOPROGOPR1818.

DCIM100GOPROGOPR1808.

DCIM100GOPROGOPR1802.

– des étendues immenses et homogènes : pendant plusieurs heures, nous traversons des champs de canne à sucre à perte de vue, sans interruption, et, plus loin, encore plusieurs heures de forêts de pins. Monoculture quand tu nous tiens !
– un parc national pour notre dernière journée, au nord ouest de Brisbane, les glassmountains.
Nous passons quelques heures à nous promener autour de ces bouts de rochers, encerclés par de jolies forêts. Une belle découverte !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– l’arrivée à Brisbane : nous passons une demi journée dans les rues de Brisbane. Pas de choses extrêmement touristiques, mais il nous a semblé qu’il devait être très agréable d’y vivre. Nous profitons simplement d’un point de vue en haut de l’horloge de l’hôtel de ville, accessible au public gratuitement mais accompagnes, car il faut pour cela utiliser un ascenseur mécanique à contrôle manuel. De là, le point de vue est assez drôle, car une église est visible au milieu des buildings, elle fait toute petite, et on a l’impression d’être au milieu d’une maquette.  Nous prenons le ferry, qui permet de rejoindre un grand nombre de stations en bord de fleuve. Il semble être aussi utilisé par les touristes que par les locaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *