De Cairns à Airlie beach

Nous arrivons un peu tard à Cairns, et nous avions donc prévu une auberge de jeunesse en ville avec une navette de l’aéroport. En arrivant, on trouve l’auberge très sympa et, après une bonne nuit de sommeil, on profite du jardin pour rattraper un peu de retard sur le blog. Les parents de Cedric nous rejoignant le lendemain, nous avons peu de temps pour organiser une éventuelle sortie, et le prix ainsi que les conditions nous dissuadent de partir en snorkelling ou en plongee : en effet, les excursions sont affichées à un prix prohibitif (plusieurs centaines de dollars) et les bateaux semblent être immenses, avec des dizaines de palanquées.
Nous allons aussi nous promener un peu en ville, en découvrant de grandes rues, et un bord de mer sympathiquement aménagé, avec notamment un lagoon, sorte d’immense piscine d’eau de mer complètement ouverte.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Cedric passe chez le coiffeur, car les 7 mois sans coupe commencent à se faire un peu sentir… Le soir, nous plantons la tente à la meme auberge, même si ça sent un peu la surpopulation : il y a 30cm entre chaque tente, pas plus, et du coup, si le voisin se retourne dans la nuit, on l’entend ! Mais bon, le jardin est agréable, et on profite de celui ci allègrement.
Le lendemain matin, Corinne et Didier nous rejoignent Cairns, et nous partons vers le nord. Nous nous arrêtons à un parc animalier qui présente les animaux de la région, dont la star est le Casoar, sorte de grosse autruche improbable à la tête bleue, rouge, avec un casque sur la tête, et aussi des bébés koalas trop mignons !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un wombat !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Audrey assiste à une démonstration de vol d’oiseaux, et le soigneur s’amuse à lui jeter les oiseaux dessus :). A la fin de notre visite, nous assistons à un combat de kangourous impressionnant ! Deux kangourous se disputent la même branche, et du coup, se battent à coup de poing et de pattes en se dressant sur leur queue !
Nous opérons ensuite à l’opération hebdomadaire australienne la plus compliquée : le plein de courses avant de rentrer en zone isolée pour quelques jours 🙂
Corinne et Didier ayant réservé les hébergements pour la semaine en avance, c’est avec plaisir qu’on s’installe dans un appartement confortable avec un vrai lit après 3 semaines de camping et de dortoirs.
Le lendemain matin, nous prenons la direction de Kuranda et de la Rainforest. Nous prenons un téléphérique qui survole la forêt, ce qui donne une vue incroyable sur la canope, et on s’arrête à des stations intermédiaires où des guides nous font faire un petit tour en nous expliquant les propriétés des différents arbres que l’on y voit. Le dernier stop se fait à Kuranda, sorte de station touristique sans grand intérêt, mais on y fait une jolie promenade en bord de rivière et dans la forêt. Nous rentrons en train touristique, qui emprunte une voie crée anciennement à travers la forêt avec des ponts très impressionnants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous partons ensuite en direction de la Daintree forest, un bout de forêt primaire protégée au nord de cairns. Confortablement installés dans une maison autonome au cœur de la forêt, nos journées seront rythmées par de petites promenades dans la jungle et en bord de mer, pendant lesquelles nous essayons de voir le maximum de faune possible. Le temps n’est pas au beau fixe, il y a beaucoup de vent, un peu de pluie, mais nous sommes souvent abrités dans la forêt. Lors d’une des premières promenades, nous avons la chance de croiser un Casoar et son « petit » (qui fait la taille d’une bonne grosse dinde). Par la suite, on entendra souvent le bruit de l’oiseau, qui fait un souffle grave, comme un basson !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et on apprend aussi à reconnaître la fiente du Casoar, gros étron plein de couleurs, car oui, ici les oiseaux mangent des baies bleues, vertes, rouges, et ça fait un peu comme une indigestion de m’n’m’s (désolée).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Blague à part, le Casoar étant une espèce en danger, les scientifiques du coin se font aussi du soucis pour certaines espèces d’arbres, dont la prolifération est assurée par la digestion des graines par l’oiseau…
Un dernier fait important : quand on croise un Casoar, il ne faut pas trop l’approcher. Il semblerait que la bête ne soit pas particulièrement sympathique et jette de grands coups de pattes si elle se sent menacée.
Audrey croisera aussi un serpent en cherchant un coin pour pique niquer… Les forêts en elles même sont très intéressantes, avec des palmiers rigolos et des arbres qu’on ne connaît pas !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Notre prochaine étape sera dans les tablelands, coin de campagne à l’est de Cairns et de Townsville. Sur le chemin, nous nous arrêtons sur la Daintree river pour une petite mais intéressante excursion en bateau à la recherche des saltwaters crocodiles. Le truc cool dans le Queensland, c’est que, contrairement à ce qui se fait dans la région de Darwin, le nourrissage des crocodiles est interdit. C’est donc sans le côté spectacle que nous redoutions que nous naviguons une heure sur un bateau électrique à la découverte de Scarface (le mâle dominant du coin), de ses fiancées, des jeunes et meme d’un bébé crocodile. On croise aussi un serpent qui niche sur une branche et quelques oiseaux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En arrivant dans les tablelands, nous passons dans un marché un peu hippie où on trouve, ho bonheur, des fruits et légumes locaux… Une dame nous vend, pour goûter, un fruit qu’elle appelle le chocolate cake fruit, ou sapotille, tout noir et blet a l’intérieur, sans trop de goût mais qui peut servir à faire des gâteaux.
En arrivant, nous nous arrêtons en fin de journée pour aller voir les platypus ou ornithorynques, stars de la région. Sans succès ce soir là, nous réitérons le jour suivant avec plus de chance : on suit, en marchant en bord de rivière, un ornithorynque qui remonte le courant, pendant plusieurs minutes. Bon, en voyant la bestiole, Cédric et moi avons la même réaction : « je voyais ça plus gros », mais le moment était quand même très sympa !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous passons les deux derniers jours de notre trip dans le North Queensland dans les tablelands, à suivre de petits chemins, longer les plans d’eau et essayer de voir les nombreux oiseaux qui s’y cachent. Parfois, plutôt que les oiseaux, on y voit plus de kangourous ou de tortues, mais la nature nous offre toujours quelque chose d’intéressant ! On voit aussi sur deux sites des ficus millénaires, qui font plusieurs dizaines de mètres de diamètre. Audrey persiste et signe, et tombe encore nez à nez avec un serpent qui se fait bronzer et qui cette fois se laissera prendre en photo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lors d’une des dernières promenades, nous voyons aussi quelques tout petits kangourous, de la taille d’un gros rat, mais nous n’auront pas la chance de croiser le kangourou qui vit dans les arbres comme un singe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voici ensuite à Townsville, où nous retrouvons Alexia et Laurent, la cousine et l’oncle de Cedric. Alexia nous héberge pour quelques jours chez elle, avant que nous partions tous ensemble pour les whitsundays.
Nous passons la journée suivante sur Magnetic Island, une ile au large de Townsville, que nous rejoignons en Ferry. Au programme, une petite randonnée qui nous meme dans un fort en haut de l’île, avec une magnifique vue et pleins de koalas. Le premier que l’on verra dort tout simplement sur une branche qui passe juste au dessus du chemin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voyons ensuite une maman et son petit, tout d’abord à la cime d’un arbre, et qui finalement descendent alors qu’on est juste à côté !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après la randonnee, nous apprécions la baignade bien méritée sur une des jolies plage de l’île.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

De retour à Townsville, nous repartons le lendemain vers Bowen, notre lieu de repos et de courses avant de se diriger vers Airlie Beach, où les parents de Cedric ont loué un bateau pour passer quelques jours en croisière en famille dans les whitsundays.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.