Amed

Nous repartons avec Cecile de Ubud en voiture privée (on se refait vite au luxe…), vers Amed, et  nous nous arrêtons pour déjeuner a Tirtagangga, où le dernier Raja du coin fit construire un Water Palace tout autour d’une source sacrée dans les années 1940. L’endroit est absolument magnifique, compose de bassins, ou on peut suivre un chemin sur l’eau, entre les statues et les fleurs de toutes les couleurs. Malgré les nombreux touristes l’endroit a beaucoup de charme et on y reste un bon moment.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous reprenons la voiture et rejoignons dans l’après midi, Amed et la homestay que reservee au préalable : en effet, les hébergements ici sont étalés sur plus de 15km, alors difficile de faire le tour a pied comme à notre habitude.
Après un premier abord difficile (l’employée ne parle pas un mot d’anglais, difficile d’obtenir de louer des motos…), nous arrivons finalement à voir son patron qui lui débloque nos soucis d’organisation et nous partons a la recherche d’un club de plongee. En effet, Amed est connu pour ses fond marins, pour la plongee et le snorkelling.
Nous programmons rapidement une plongee sur l’épave la plus connue du coin, et nous partons snorkeller un peu en face du centre de plongee. L’endroit est très sympa, et nous voyons pas mal de choses. Il y a des petites méduses qui nous piquent un peu (pas très agréable mais sans soucis), et une sorte de temple au fond de l’eau où se protègent pleins de petits poissons.
Le soleil se couche déjà, et après un petit warung ou nous mangeons du poisson trop cuit, nous repartons nous reposer à la homestay.
Le lendemain matin, nous allons donc plonger sur une épave américaine, le Liberty, qui est au fond de l’eau depuis 60-70 ans. Pour la première fois, nous partons de la plage, car l’épave est très proche du bord, et nous faisons une première plongee autour de l’épave, puis dans l’épave. Le rythme est un peu lent à notre goût, le guide pas excellent, attend beaucoup et ne nous montre pas grand chose… Mais le lieu est quand même bien, et c’est amusant de rentrer un peu dans la salle des machines…

DCIM100GOPROGOPR2216.

DCIM100GOPROGOPR2204.

DCIM100GOPROGOPR2201.

DCIM100GOPROGOPR2200.

DCIM100GOPROGOPR2199.

DCIM100GOPROGOPR2193.

DCIM100GOPROGOPR2180.

DCIM100GOPROGOPR2179.

DCIM100GOPROGOPR2149.

DCIM100GOPROGOPR2115.

DCIM100GOPROGOPR2105.

DCIM100GOPROGOPR2100.

L’après midi, nous louons des scooter pour découvrir la cote, et rejoindre d’autres spots de snorkelling, dont une autre épave, japonaise cette fois ci.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le jour suivant, nous partons avec le même centre de plongee pour rejoindre Nusa Penida, un peu loin de Amed. Après deux heures de voiture, nous embarquons dans le bateau, mais on se rend vite compte que les conditions vont être compliquées : il y a beaucoup de houle, et nous devons nous arrêter dans une baie pour se protéger.
DSC05164Nous regardons les vagues se fracasser sur les rochers, et les bateaux de autres excursions apparaître et disparaître dans le creux des vagues, ce qui est plutôt impressionnant. Nous repartons quelques minutes après pour rejoindre le premier spot, Manta Point, et nous plongeons a 9 + 2 guides, autant dire un gros gros groupe. Une fois dans l’eau, on sent le ressac, et on se fait un peu brasser, dans un sens, dans l’autre, et tout le monde se rentre dedans alors que la visibilité n’est pas bonne et l’eau très froide… Les Mantas ne se montrent pas, mais un petit requin citron passe juste en dessous de nous. Ça sera le seul point sympa de la plongee, et on sort tous vraiment déçus de cette plongee, car trop de monde, des guides trop stressés, de mauvaises conditions…
Après un bon repas sur le bateau,  tout le monde est d’accord pour aller faire une plongee dans un autre spot que celui qui était prevu, pour avoir de meilleures conditions. Mais une deuxième fois, nous plongeons a 9+2, trop de monde dans l’eau, et nous ne profitons pas vraiment même si le paysage sous marin est joli…
DSC05182
DSC05203
DSC05210

DCIM100GOPROGOPR2309.

DCIM100GOPROGOPR2299.

DCIM100GOPROGOPR2261.

Au retour, nous discutons avec les gérants du centre de plongee, mais ils ne paraissent pas vraiment comprendre notre déception. Une fois au resto que nous leur avons demandé de réserver pour nous, le gérant nous indique que le club de plongee nous invite, ce qui est plutôt fair play de leur part…
Nous repartons le lendemain de Amed, avec un avis mitigé sur les lieux : des plongées bien mais pas folles, beaucoup de monde un peu partout… Mais un village sympa tout de même !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *